Abécédaire de Prince Mossi

A

Arachide : mangée pilée, bouillie, grillée ou fraîche, elle est un ingrédient essentiel des repas à Kaya.. Nous avons planté des arachides devant le centre de Tangasgo pour garder le terrain propre et disposer d’ une récolte supplémentaire .
« Le contenu d’une cacahuète est suffisant pour que deux amis puissent le partager ».

B

Burkinabé : mot invariable, spécificité issue d’une des langues nationales, le fulfuldé, avec sa terminaison en « é ». Ecrire ou dire Burkinabais ou burkinabaise est une erreur. Les diversités tant ethniques que religieuses font de ce pays un pays de tolérance. Le burkinabé se perçoit à travers des traits culturels précis : l'hospitalité, l'humilité, la loyauté, la politesse, le respect du bien commun.

C

Case, concession : Les cases construites en banco sont disposées en cercle, donnant sur une cour fermée autour d’un espace commun pour les repas. Les hommes et les femmes ont des cases respectives offrant à chacun une certaine indépendance...

D

Dolo : Bien que l’eau soit la boisson la plus consommée, souvent non potable (!!!!), le dolo, bière de mil préparée traditionnellement est offerte à l’arrivée d’un visiteur.

E

Electricité : « Quand il y en a » ! Un vrai problème car la nuit tombe à 18h plongeant le pays dans l’obscurité quasi absolue. Comme on peut le constater quand on atterrit à Ouagadougou le soir.

F

Forage : L’eau des puits ouverts n’est pas potable. Les habitants de Tangasgo et maintenant ceux de Zimsa ont enfin de l’eau potable grâce aux sponsors de Prince Mossi et à l’Aceed. Le prix moyen d’un forage est de 15 000€.

G

Gombo : Petit légume vert très gluant dont on tire de la colle accompagnant le Tô, plat traditionnel, ou le riz sauce.

H

Hibiscus : Plante qui sert à la fabrication du bissap, boisson rouge très prisée avec le dolo et la bière « Burkina »

I

Intègre: Burkina Faso signifie : La patrie des hommes intègres. Ce « tag » est peint sur le mur de la mairie de Kaya.

J

Justice : Pour ces enfants déscolarisés et surtout progrès ! Ce progrès passe par un accès à l’alphabétisation, cheval de bataille de Prince Mossi et Aceed. A ce jour, nous avons pu parrainer 41 enfants dans leur parcours scolaire pour la quatrième année consécutive.

K

Kaya : Cinquième ville du Burkina Faso, siège où l’Aceed notre partenaire a mis en place un centre ménager accueillant 40 fillettes de 12 à 16 ans, que nous formons en deux ans à des métiers générateurs de revenus.

L

Laafi bala : Bonne arrivée. Et la famille ? Ca va ?
Les formules de politesse sont rituelles et sincères.

M

Mossi mooré Mossi : Ethnie majoritaire du Burkina qui parle le Mooré .

Le français, langue officielle du pays, n’est parlé que par 20% de la population.
Nei béogo : Bonjour. Nei Zaabré : Bonsoir.

N

Nassara : Terme qualifiant le “blanc” toujours accueilli chaleureusement.

O

Ombre : Le 29 avril 2010 il fait 43°à l’ombre à Kaya

P

Puits : Une eau saumâtre non potable, c’est tout ce que peuvent puiser des milliers d’habitants en brousse, sans compter les longues heures de marche, le poids des seaux et la chaleur accablante .

Q

Quinine : Un des remèdes indispensable contre le paludisme. Rappelons que le paludisme transmis par le moustique tue un enfant toutes les trente secondes !!!!!!!!!!. L’Aceed distribue aux femmes de Tangasgo des moustiquaires à chaque session et surtout les sensibilisent sur l’utilisation de celles-ci.

R

Rimkilga : A la demande des chefferies locales, Aceed et Prince Mossi ont organisé une session d’alphabétisation puis une autre d’approfondissement pour 30 enfants. Ce sont les villageois qui ont bâti l’abri pour les sessions. Les enfants doivent faire plus de 5 km pour trouver un point d’eau !

S

Saponé

Le chef Mossi Kouda pour être intronisé selon la coutume vers 1358, l’ordre lui a été donné de se faire raser la tête à l’endroit où il se trouverait. « Rasez lui la tête » en mooré " sâ-n-poné " transformé en Saponé. Saponé (village) fut donc le lieu de son intronisation. Après s’être rasé la tête pour se protéger du soleil, Kouda demande quelque chose pour couvrir son crâne. C’est ainsi que naquit le fameux chapeau de Saponé devenu emblème national.

T

Tangasgo : L’Acced et Prince Mossi ont construit un centre de formation dans lequel se sont déroulées deux sessions de tissage et de teinture, une session de sensibilisation au sida, au palu pour 40 femmes et une session de français. Ce centre est équipé depuis 2008, d’un forage d’eau potable, allégeant oh ! combien la corvée d’eau.

U

Unis ou imprimés : Pagnes aux couleurs chatoyantes et aux motifs variés réalisés par les femmes de Tangasgo lors des différentes sessions.

V

Vieux : Terme affectueux et respectueux adressé aux parents.

W

Woussogo : En mooré « Beaucoup » d’enfants dans les classes. Il n’est pas rare d’avoir un effectif de 100 élèves alors qu’un enfant sur deux ne va pas à l’école en brousse. Malgré le nombre, un silence impressionnant règne dans les couloirs et dans les classes lorsqu’on se rend dans une école !

x

Xénélasie : « Exclusion des étrangers », mot inconcevable dans le vocabulaire burkinabè dont l’antonyme en Mooré est

« Zoodo » : amitié.

Y

Yembre/Yiibo/Taabo : Un ,deux ,trois, les enfants en bas âge jouent dans la rue qui leur sert d’ « école maternelle »

Z

Zimsa : Village où l’Aceed et Prince Mossi construisent une « ferme école » Ref :projets 2010

Comment nous joindre

Prince Mossi

7 rue de la cité

64230 Lescar
Téléphone : +33 698 773992 +33 698 773992

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Prince Mossi Burkina Faso 7, rue de la cité 64230 Lescar / mariemonique.criado@neuf.fr